Comment le Togo compte financer un budget 2021 ambitieux

Le gouvernement togolais, Victoire Dogbé en tête, examinant depuis lundi le projet de loi de finances 2021, qui est projeté à 2. 3 milliards de Francs CFA en ressources et charges, en diminution de 6 % (2 030 milliards de Francs CFA) par rapport au budget définitif de cette année 2020. En dépit des contraintes importantes liées à la pandémie mondiale de Covid-19 (apparue en décembre dernier en Chine, principalement à Wuhan), le budget sera ainsi orienté vers les priorités sociales (ou les secteurs sociaux) avec un accroissement de 13. 9 % par rapport à l’an dernier. “Cette loi de finances a particulièrement pour priorité, de budgétiser les engagements ressortissant de la feuille de route du nouveau gouvernement.
Malgré la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus, les autorités togolaises ont élaboré un budget 2021 ambitieux. “D’une somme totale de 5. 9 milliards FCFA, ce budget prévisionnel (ou le prévisionnel financier) doit contribuer à poursuivre les ODD de l’Etat orientés essentiellement vers l’amélioration des conditions des populations et à la relance des activités économiques extrêmement impactées par la crise économique et sanitaire”, a précisé Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat togolais.

          L’UEMOA, un marché attractif

Afin de financer les quelque 160 programmes et 42 dotations budgétaires prévus, la République togolaise compte chercher 4. 96 milliards de Francs CFA, dont une grande partie sur le marché financier de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine.
Reste à savoir si celui-ci sera capable de répondre à l’importance demande togolaise.
Certes, le marché financier de l’Union est dynamique, mais n’a pas suffisamment de profondeur afin de satisfaire les besoins des États de la région. Il est important de souligner que le projet loi de finances exercice 2021 est celui des grandes innovations.
Selon la nouvelle cheffe du gouvernement, le Togo ne prévoit pas de recourir à un eurobond (ou euro-obligation) pour financer son budget. Les spécialistes ont élaboré un budget (très ambitieux) dans un contexte de crise économique sans précédent. Les taux actuels ne constituent pas un facteur incitant un prêt international. La situation est très, très difficile, mais la République togolaise fait mieux que d’autres pays en matière de lutte contre le Covid-19.
A noter que le projet de budget 2021 sera acheminé au cours des prochains jours au Parlement.