Coopération : l’Union européenne et le Togo font le point

Lors de la 21e session du dialogue politique Togo-UE, hier mercredi 9 décembre à Lomé, la délégation de l’Union européenne et la République togolaise ont parlé coopération. C’était dans le cadre de travaux co-présidés par Victoire Dogbé, la nouvelle cheffe du gouvernement, et Riina Kionka, représentante de l’UE, en présence de divers membres du corps diplomatique et du gouvernement. Les discussions ont porté sur plusieurs projets d’intérêt commun liés particulièrement au sommet des chefs de gouvernement et d’Etat UA-UE de juin 2021, au partenariat UA-UE, à la sécurité et la paix dans le Sahel, aux priorités du partenariat UE-Togo, et à la crise de la pandémie mondiale de coronavirus.
Les travaux de la XXIe session du dialogue politique entre la délégation européenne et le gouvernement togolais ont lieu chaque année, conformément à l’article 9 de l’accord de collaboration UE-ACP (principalement axée sur le développement inclusif et durable des pays ACP (pays d’Afrique, Caraibes et Pacifique) et l’éradication de la pauvreté), signée le 15 mars 2001, à Cotonou.

     Le coronavirus au menu de la 21e session du dialogue politique entre l’UE et le Togo

La 21e session s’est penchée sur plusieurs questions. Cette rencontre a été sanctionnée par un communiqué de presse. D’après celui-ci, les travaux ont porté sur la crise sanitaire et économique de la pandémie mondiale de coronavirus (apparue en décembre dernier en Chine, principalement à Wuhan). A cet égard, l’UE et le Togo se sont ainsi engagés à renforcer leur coopération sanitaire, principalement en termes d’assistance technique, financière et mutuelle, d’échanges d’infos et de bonnes pratiques. Sur la situation sécuritaire dans la sous-région, les deux parties ont exprimé leur inquiétude face à la multiplication des attaques terroristes et ont donc promis de renforcer leur coopérative stratégique et militaire afin d’y faire face. Il est important de souligner que ce dialogue est un élément crucial du partenariat, permettant ainsi de définir les principes et les priorités communs, en reconnaissant les liens existants entre l’Union européenne et la République togolaise.
“L’Union européenne n’est pas uniquement un partenaire financier et technique, mais également et avant tout un partenaire de développement, sécuritaire, commercial, économique, social et politique de premier rang”, a ajouté Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat togolais.
“Nous sommes très satisfaits de notre coopération”, a déclaré la représentante de l’Union européenne, Riina Kionka.
La délégation européenne a salué le Togo pour sa gestion ‘pragmatique’ de la crise liée à la pandémie mondiale de coronavirus, tout en s’engageant à renforcer son assistance dans ce sens.