Covid-19 – Togo : le port du masque désormais obligatoire dans les marchés ; des sanctions annoncées

À partir de ce samedi, les Togolais auront interdiction de sortir de chez eux sans avoir le visage masqué. Le chef de l’État Faure Gnassingbé, a annoncé ce vendredi 10 juillet que le port du masque (ou des bavettes) serait désormais obligatoire dans les espaces publics (marchés, magasins, restaurants, bars, cinémas, etc.) – pour tous les adultes et enfants à partir de sept ans – quand bien même les règles de distanciation sociale pourraient être respectées. Ceux et celles qui ne respectent pas ces consignes sont passibles d’une amende allant de 4 000 à 35 000 Francs CFA.
À la capitale togolaise, le port des bavettes est obligatoire dans les transports publics (bus, train, métro, etc.) ainsi qu’à l’extérieur et à l’intérieur des bâtiments si une distance minimale de deux mètres ne peut être respectée. Les usagers des transports publics doivent nécessairement porter un masque pour leur déplacement. Le Togo est le premier pays africain à adopter un mécanisme aussi strict, souligne Tedros Adhanom Ghebreyesus, le président de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

La distanciation sociale dans les sociétés

L’arrêté présidentiel révoquant les mesures d’urgence pour limiter la propagation de l’épidémie de Covid-19 impose une cascade de mesures aux sociétés (de toute taille).
Les sociétés doivent, à leurs tours, prendre les mesures essentielles afin de garantir le respect des règles de distanciation physique, particulièrement le maintien d’une distance minimale de deux mètres entre chaque personne.
Les sociétés des secteurs cruciaux et aux services nécessaires sont néanmoins tenues de veiller, dans la mesure du possible, à la mise en application des mesures de distanciation physique. Il est important de rappeler que ‘ces mesures sont destinées essentiellement à contrôler ou limiter l’infection pour ralentir ou arrêter la propagation de cette maladie contagieuse, pire ennemi de l’Humanité.
Les mesures de distanciation sociale : il faut ainsi limiter les présences aux endroits et dans les espaces où des groupes peuvent se former. Il faut utiliser des barrières physiques, des rubans ou des marquages afin de délimiter des places ou des espaces. Il faut saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades.
“Le but est de réduire au maximum les possibilités de contact entre les personnes malades et les autres, et donc, de minimiser la propagation du nouveau coronavirus, apparu en décembre dernier en Chine, principalement à Wuhan”, a souligné le président togolais, Faure Gnassingbé.