Présidentielle en Côte d’Ivoire : le candidat de l’opposition Henri Konan Bédié dévoile son programme

Investi par le Parti démocratique de Côte d’Ivoire, l’ancien président ivoirien Henri Konan Bédié, appelle à l’union de l’opposition ivoirienne, durant son meeting le 12 septembre dernier dans la capitale ivoirienne, Yamoussoukro. Il est essentiel de mentionner que le Sphinx de Daoukro espère revenir au pouvoir, vingt ans après l’avoir perdu, et ce, en comptant sur l’aide de Guillaume Soro et Laurent Gbagbo.

      Le programme de Henri Konan Bédié pour les présidentielles de 2020

Pour son investiture officielle pour l’élection présidentielle ivoirienne de 2020 par son parti, Henri Konan Bédié, ambitionne de rassembler l’opposition ivoirienne autour de sa candidature.
Lors de son meeting qui a eu lieu le 12 septembre dernier, l’ancien président ivoirien et chef du parti PDCI-RDA, et ayant rassemblé des milliers de militants dans la capitale ivoirienne, la ville natale de son mentor et fondateur du parti démocratique de Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny.
L’ancien président a affirmé qu’il invite toutes les plateformes politiques et les formations politiques qui souhaitent soutenir sa candidature à l’élection présidentielle ivoirienne de 2020. En outre, Henri Konan Bédié a affirmé à la tribune qu’il remporterait cette présidentielle en Côte d’Ivoire avec l’opposition.
Le Sphinx de Daoukro a profité de ce meeting afin d’assurer qu’en cas de succès au prochain scrutin, il s’engage dés son accession à la magistrature suprême à la mise en place d’un gouvernement constitué de toutes les forces sociales et les formations politiques. En outre, il a affirmé qu’il prendrait des mesures immédiates et concrètes pour le retour de tous les exilés sans condition en garantissant la libération de tous les prisonniers militaires et politiques civils depuis la crise électorale de 2010 jusqu’à la date du scrutin.
Ce message été destiné essentiellement aux partisans de l’ancien président Laurent Gbagbo, ainsi que l’ancien Premier ministre et ex-chef rebelle, Guillaume Soro, en l’invitant à se rassembler autour de lui. En effet, les deux poids de l’opposition ivoirienne ont été tous les deux exilés l’un à Bruxelles et l’autre à Paris.
Il est important de mentionner que les délégations des partis respectifs, de Laurent Gbagbo et de Guillaume Soro, étaient présentes dans l’assemblée.

        La candidature du président sortant contestée

Selon les médias ivoiriens, les candidatures respectives de Guillaume Soro et Laurent Gbagbo ont très peu de chance de passer. Cette situation pourrait être en faveur de la candidature d’Henri Konan Bédié qui est assez déterminé à rassembler l’opposition ivoirienne.
Le représentant de l’opposition a déjà contesté la candidature de Alassane Ouattara qui brigue son troisième mandat à la présidentielle en Côte d’Ivoire, en affirmant que cette candidature est illégale. Ainsi, le président sortant Alassane Ouattara a violé la constitution ivoirienne.