Togo News : Victoire Dogbé, première femme nommée chef du gouvernement

Huit mois après l’élection présidentielle du 20 mars, Faure Gnassingbé, élu pour un 4e mandat de 5 ans, a nommé une femme, Victoire Dogbé, Premier ministre. Une première depuis l’indépendance.
Victoire Dogbé est devenue ainsi la première femme nommée à la tête du gouvernement à la République togolaise. Cette dernière remplace Komi Selom Klassou. C’est à cette femme discrète, âgée de 61 ans, diplômée en marketing et en économie, que le président Faure Gnassingbé a confié les rênes du gouvernement. La ministre de développement à la base, de l’emploi des jeunes, de la jeunesse et de l’Artisanat a particulièrement travaillé pour “le Programme des Nations Unies pour le Développement” de 2000 à 2011 avant de rentrer à la République togolaise à l’appel de Houngbo Gilbert, Président du FIDA (Fonds International de Développement Agricole). Par la suite, le chef de l’Etat du Togo lui confiera la direction de son cabinet. Il est important de noter que le nom de cette dernière était constamment évoqué comme joker pour remplacer Klassou Komi.
Le Premier ministre, en poste depuis janvier 2016, a déposé la démission de son gouvernement le jeudi dernier. Par ailleurs, cette décision était attendue depuis plusieurs mois, après l’élection présidentielle de mars dernier. Mais le calendrier a été bouleversé notamment par le nouveau coronavirus, la pandémie du siècle. Madame Dogbé devrait composer sa nouvelle équipe et prononcer ce vendredi 2 octobre 2020, devant l’Assemblée nationale, son discours de politique générale.
Par ailleurs, le président togolais a procédé à 2 nominations : Kanka-Malik Natchaba devient secrétaire général du gouvernement, Ablamba Sandra Johnson, secrétaire générale de la présidence.

 

          Togo : remettre sur les rails une économie frappée par la crise

L’économie devrait en principe connaître un redressement en 2021 se situant entre 8 % et 12 % et les pays d’Afrique seront dans la course, avec une croissance avoisinant les 5 %. D’après David Malpass, le président du groupe de la Banque Mondiale (GBM), les effets de la Covid-19 seront liés à la durée et à la gravité de cette dernière, mais notamment à la capacité des pays de se projeter dans un avenir très proche qui prouvera la résilience du continent africain, avec leurs propres ressources et avec réalisme.
Plus de 50 pays ont appliqué des mesures de confinement total ou partiel dans leur quête afin d’enrayer le virus. Les stratégies de sortie de crise proposée par l’Organisation des Nations Unies pour le continent africain sont issues d’essais réalisés dans le monde entier et de propositions.
La CEA (Commission économique pour l’Afrique) a publié ce mardi matin un nouveau rapport proposant aux pays d’Afrique plusieurs stratégies de sortie de crise liée principalement au nouveau coronavirus, la pandémie du siècle.